Chr. Huygens | < Oeuvres XIII > | Vertaling

Anguilloscope , circulation , fleurs , café , air . Intro , noms


Observations microscopiques

Deuxième partie (1692)

[ 720 ] [ v ]

tube avec anguille
Grec: Encheluskopion *),

    ad conspiciendum circuitum sanguinis in cauda anguillae microscopio obversae, quod vitreo tubo extrinsecus applicatur.


    AA tubus vitreus. BB tubus aeneus vitreum arcte amplectens; sed ita ut non claudatur, sed rima apertus maneat secundum SRB, nempe opposita oculo regione.

    huic tubo affixa est lamina DCE cochleola D.

    Laminae imponitur lenticula microscopij F. quae ut ad debitam distantiam a visibili adducatur, ipsa quidem lamina elatere suo a tubo recedere conatur parte superiori, sed cinctura quadrata LONM, cujus latus GH axiculo jungitur per annellos ZZ trajecto; hac inquam cinctura, cui inserta est cochlea K, propius ad tubum attrahi potest lenticula F. Premit enim conversa haec cochleola, non quidem tubum aeneum BB, qui ea parte apertus est, sed involucrum aliud cylindricum PQRS, cujus dimidium hic apparet, quodque per extans repagulum TT, et ipsi ex altera parte respondens libere transit. In quo etiam foramen moderandae luci ex adverso lenticulae F. Hoc involucrum dum cochlea K premit, attrahitur lenticula versus tubum. Hoc modo diversae crassitudinis tubis microscopium applicari poterit, propter apertum uno latere tubum aeneum BB. Qui cum sit mobilis, poterit quovis loco defigi lenticula F.

    tubi BB latere quae non coeunt, incidenda utraque nonnihil versus V, ut pateat totum foramen involucri PQRS quod lucem admittit.


    *)   Grec: enchelos - anguille.

    [ Dessin du manuscrit (HUG 6, 37r) dans une brochure de Museum Boerhaave: 'Christiaan Huygens, 1629-1695', p. 45.  Écriture: "anguilla minuscula".  Cf. aalkijker, Museum Boerhaave.]

[ 721 ] [ v ]

Hofwijck 22 Jul. 1692.

    Pendant 6 semaines ou un mois il ne s'est point trouvè d'animaux dans l'eau de poivre ni de gingembre, jusqu'au 22 jul.

figures 106 et 107     du 22 Jul. jusques au 29e.   il y a paru des animaux de la forme A [Fig. 106] qui estant vus d'un autre sens n'avoient d'epaisseur que comme en B. Ils estoient un peu pliez en dedans en C, et avoient en D un petit endroit rond, plus clair que le reste, quoyque par tout transparents, et marquetez irregulierement.

    Ils alloient fort viste et souvent par un mouvement ondoiant. et se secouant de costè et d'autre.

    29 Jul.   apres diner un animal H [Fig. 107], deux fois plus long et large que les precedents, ayant des taches plus obscures en quelques endroits, une apparence de queue derriere, et comme de petits pieds en quantitè par devant.

    Il y avoit aussi deux sortes de fort petits animaux E transparent et F non transparent, qui ne courroient pas viste.

    Ce grand se remuoit par des boutades soudaines et presque tousjours en tournoiant. de ceux d'en haut il y en avoit peu. Je vis quelques ronds comme G, avec des entrailles et un qui alloit de costè, et d'autres en tournoiants. Je crois que ce sont des animaux A ramassez, ou transformez en ronds.

    31 Jul.   Peu de grands, quantitè de tres petits qui paroissent comme des points noirs, ayant assez de mouvement.

    1 Aug.   dans de l'eau de pluie ou avoit estè raspè un peu de gingembre il y avoit 4 ou 5 jours quantitè de petits animaux.

[ 722 ] [ v ]

    dans l'eau de poivre, en plusieurs prises seulement un animal A. Item un comme H, et quelques ronds G, mais immobiles, et quelques fort petits.

    4 Aug.   un animal comme H auquel il sembloit que tout autour il y avoit de petits pieds. A la teste il y avoit quelque chose qui remuoit et fretilloit continuellement. Et je remarquay que vers cette teste estoient attirez tous les petits brins d'alentour, et qu'en y arrivant ils estoient repoussez, de sorte qu'on y voioit comme une circulation perpetuelle [Fig. 108]. figure 108 Il y avoit un autre animal plus petit que A, qui courroit extreme­ment viste. Le grand estant demeurè à sec j'y remis de l'eau, et il recom­menca d'agir. La seconde fois il y parut deux de ces grands H. Je remarquoy fort bien la circulation dans l'un qui couroit moins; et vis qu'à mesure que les brins attirez approchoient de sa bouche ils alloient plus viste. Ensuite par 2 ou 3 fois je ne pris rien. Apres derechef 3 grands H. Apres 2 grands pareils. l'apres diner je montray de ces animaux a Mons. et Mad. Timmerman et Mesdam. Voet, &c.

    5 Aug.   2 gros H, et 3 petits K [Fig. 108] comme hier qui alloient fort viste. Apres 6 K. Apres deux fois rien. Apres 1 K. Apres 1 H et 5 K. J'adjoustay encore de l'eau a la goute qui commencoit a secher. Alors j'en vis 2 H et 6 K. Je remarquay que c'estoit comme quelque cavitè ou bulle qui fretilloit a la teste des animaux H, et qui faisoit des battements tres vistes. Le profil des animaux H estait comme la Fig. L.

    7 Aug.   J'avois ajoutè de l'eau de pluie fraiche dans l'eau de poivre le jour auparavant. Je pris la premiere fois 10 H et 25 ou plus de K. la largeur des H egaloit celle d'un cheveu.

    7 Aug.   dans l'eau de Gingembre un animal K, et quelques tres petits E et F. le K tournoit beaucoup en faisant des ronds avec grande vitesse.

[ 723 ] [ v ]

    8 Aug.   Beaucoup de tres petits F dans toutes deux les eaux. Je repandis beaucoup de l'eau de poivre. J'eus pourtant 3 grands H, qui sembloient estre crus. beaucoup de K. les grands n'avancent jamais qu'ils ne reculent auparavant par un saut en arriere. Apres j'eus 12 H, et beaucoup de K et d'F. les K quand l'eau se deseche, se mettent a tourner vite en eux mesmes. Apres 8 H. les uns estoient d'un tiers plus longs que les autres.

figure 109
[ dedanz     profil des H ]

    H un peu en grand [Fig. 109] vers le derriere ils sont plus tachetez et plus bruns.

    10 Aug.   dans l'eau de gingembre quantitè de tres petits, et quelque E en tremblottant.
    dans de l'eau de poivre comme devant.
    dans l'eau ou le soir d'auparavant j'avois mis un oeillet et quelques jassemins par les queues je vis 3 E avec mediocre vitesse.

    13 Aug.   des grands H par vintaines et des K.

[ 724 ] [ v ]

figure 110
[ Les entrailles remuoient a ceux cy     accouplez qui apres se separoient ]
[ 14 aug. de ... ]

    14 Aug.   un rond moins grand que les H qui sauta tantost sur l'un tantost sur l'autre des H, et y demeuroit attachez. un H derriere dechirè qui ne laissoit pas de courir [Fig, 111].

figures 111 et 112

[ dechirè mais courant     courant comme les H. ]

    15 Aug.   [Fig. 112] dans l'eau de gingembre qui alloit comme les H, sans pourtant reculer comme eux. quelques K.
    dans l'eau de poivre comme auparavant.

    16 Aug.   dans l'eau de poivre comme devant. dans l'eau ou j'avois mis 5 jours auparavant de la gr. beaucoup de fort petits tres vites, quelques K aussi tres vites. Et 2 ou 3 grands informes [Fig. 113] qui tournoient.

figure 113     19 Aug.   ibidem les petits comme le 16e un grand H des plus grands. d'ou peut il estre venu sinon de l'air?
    l'eau de poivre comme devant.

    20 [Aug.]  dans l'eau de gr. les petits presque tous evanouis, un grand H.
    l'eau de poivre comme devant.

    23 [Aug.]  dans l'eau de gr. 3 grands H; puis 2 H. point d'autres.

[ 725 ] [ v ]

    dans l'eau de gingembre quantitè de tres petits avec assez de mouvement, point d'autres.
    dans l'eau de poivre comme devant, scavoir des grands H, mais les uns de moitiè plus grands que les autres. des K fort vistes. Il y en a qui demeurent souvent longtemps immobiles puis courent comme les autres.

    Aug. 24   l'eau de gr. peu de grands.
    Eau de ging. 2 A comme le 22 Jul. beaucoup de K et des fort petits mais moins que hier.
    Eau de poivre comme hier.

figure 114     [Aug.] 26.   dans l'eau de poivre comme devant.
    Eau de Gingembre infinitè de K tres vistes, et quelques A [Fig. 114] assez grands et fort transparents. Eau de gr. peu de K et quelques tres petits.

[ profil des A. ]

    Dans l'eau de pluie ou j'avois mis il y avoit 2 jours du Coffè broiè comme dont on prend dans la boisson, je trouvay tout plein de tres petits, à peine visibles, qui fourmilloient et remuoient continuellemnet. il y en avoit par milliers. et un peu plus grand, qui alloit mediocrement viste.

    NB. a toutes ces eaux qui estoient de pluie j'en adjoutois un peu de fraiche presque tous les yours, autant qu'il en deseichoit. Elles estoient dans de petites tasses de porcelaine ouvertes.

    27 Aug.   Eau de poivre, 4 ou 5 grands H a la fois, tres peu de K.
    Eau de gingembre comme hier, scavoir quantitè de K, qui s'assemblent tous vers le milieu de la goute, et courent tres viste les uns parmy les autres, et quelques A.
    Eau de gr. quelques H, et quelques K.
    Eau de Coffè, infinitè de tres petits comme hier.

figures 115 et 116     28 Aug.   Eau de poivre, grands H et des K mediocrement.
    Eau de gr. rien de vivant.
    Eau de ging. comme hier. J'en vis 2 K accouplez [Fig. 115] qui courroient ensemble.
    Eau de Coffè comme hier.

    Eau ou il y avoit eu pendant 7 ou 8 jours les queues d'un bouquet d'oeillets, plusieurs grands H, et plus de K. Item quelques ronds P [Fig. 116] qui sont (comme je pense avoir observè autrefois) des K, 2 ou 3 joints ensemble. Ils ne laissent pas de courir ainsi, et de tourner souvent en pirouettant. Il seroit estrange que le poivre, le gingembre, et ces queues de fleurs, engendrassent tous les mesmes animaux.

[ 726 ] [ v ]

    C'est pourquoy il est plus probable qu'ils vienent de l'air attirez par l'odeur. Mais pourquoy meurent ils donc si tost que la goute seiche dans le microscope? Mr. Hartsoeker vouloit qu'il vient de tres petits mouches de l'air, qui fassent des oeufs dans ces eaux, et que de la naissent ces petits animaux. Mais on n'y voit jamais ces mouches, ni on ne voit pas que ces animaux H de petits devienent grands, sinon que tout au plus il y en a qui sont la moitiè si longs que les autres. Il se peut que les animaux aiant une fois passè dans l'eau, ne scauroient vivre par apres sans elle; comme les enfants quand ils ont une fois respirè l'air, ne peuvent pas s'en passer en suite.

figure 117
    29 [Aug.].  Eau de gr. un grand a queue M [Fig. 117], comme j'en ai autrefois observè à Paris [<]. Cettuicy avoit sa queue sans estre attachée a rien. Il la retiroit de temps en temps, et alors elle estoit tournée et tordue pres du corps. puis l'etendoit derechef. elle estoit fort claire. Il n'y avoit point d'attraction vers la bouche, qui sembloit pourtant se fermer et rouvrir, il y avoit bien des facons aux entrailles.

    30 [Aug.]  Eau de gr. un grand H. rien de plus.
    Eau de ging. comme le 27 et quelques E. Eau de Coffè, comme le 27.
    Eau de poivre comme le 28. Et quelques fort petits.
    Eau de bouquet peu de grands H et des K.

    31 Aug.  Eau de Coffè. tres petits comme devant.
    Eau de gr. rien qu'un seul petit.

[ 727 ] [ v ]

figures 118, 119 et 120     Eau de ging. beaucoup de K. quelques A, beaucoup de petits E comme le 22 Jul.
    Eau de poivre beaucoup de grands H. peu de K.

    2 Sept.  Eau de Coffè je ne vis plus que de tres petits qui remuassent. Il y avoit quelques petits E, dont quelques uns trembloient.
    Eau de gr. 2 ou 3 petits E.
    Eau de ging. beaucoup de K, quelques A quelques N [Fig. 118] plus petits que les H, et sans pieds, qui alloient en chancellant. plusieurs E. quelques O plus grands que les K, qui sautoient un peu en arriere comme les grands H.

    Eau de poivre quelques grands H. gueres de K. quelques E. Un M à queue. En se retirant sur sa queue qui tenoit a quelques ordures, il devenait rond. puis en se relachant il prenoit la figure cy jointe, et paroissoit manifestement ouvrir comme une large bouche, devant la quelle parfois il y avoit une forte circulation de brins d'ordure. Il y avoit deux avances Q, lesquelles il me semble qu'il remuoit alors si viste qu'elles echappoient a la vue; et je crois que par ce mouvement il faisoit circuler la matiere devant luy. Ses entrailles estoient a peu pres comme dans la figure, et bleuatres.

    3 Sept.  Eau de ging. beaucoup de A, et beaucoup de K. Et un M.
    Eau de poivre beaucoup de H, et plusieurs K.
    Eau de Coffè, rien qu'un petit E.

    Eau du bouquet dans sa phiole les fleurs aiant estè ostees il y a 3 ou 4 jours. Plusieurs grands H, plusieurs A, plusieurs ronds P [Fig. 119] qui vont en roulant, comme le 28 Aoust. quelques K.

    4 Sept.  Eau de bouquet quantitè de H mais non pas si grands que dans l'eau de poivre, quelques A, quelques K. Un plus grand rond et plat Q [Fig. 120], qui se tournoit et tourmentoit beaucoup. la seconde fois point de H. la 3e un H, beaucoup de ronds P, quelques K tres vites. la 4e et 5e point de H. plusieurs ronds P. et des K. tres vites.
    Eau de Coffè. rien.
    Eau de gingembre. beaucoup de K, plusieurs A, plusieurs E qui alloient assez viste.
    Eau de poivre, la premiere fois point de H, peu de K. la 2de fois 1 H, quelques K. la 3me fois 6 ou 7 H, un fort grand et un qui n'estoit que la moitiè si long, avec d'autres mediocres.

[ 728 ] [ v ]

figures 121 et 122 la 4e fois un grand R [Fig. 121] presque 3 fois plus long que les grands H. je n'en ay jamais vu de semblable. il n'alloit pas fort viste, et se retiroit presque en rond pour s'estendre et avancer en suite et plioit sa queue comme un grand poisson. Sa teste estoit tantost comme en R, tantost il l'ouvroit comme en S, et alors il y avoit une forte circulation de brins devant elle, causée par le fretillement de ses petits pieds comme il sembloit. a la queue il y avoit deux petites avances et une pas loin de la teste en T. En y adjoutant de l'eau pour le tenir en vie, j'y trouvay plus de 20 H. je devois le peindre plus grand ce R, comme le 26 Sept.

    5 Sept.  Eau du bouquet, pas un H en 3 ou 4 fois, beaucoup de K, quelques A. un extraordinaire V [Fig. 122] plus long que les H. Il alloit assez viste. la teste vers V estoit un peu platte. le reste du corps rond et transparent de sorte que les taches tout autour du corps se voioient en mesme temps, et remuoient les unes sur les autres en apparence. Estant devenu a sec et applati je vis une maniere de petits pieds tout autour, qui n'avoient point paru quand il vivoit. Il semble qu'il devoit donc avoir de tels pieds ou herissons sur tout le corps, puisqu'il l'avoit rond comme un boiau.

    aux K desseichez je vis aussi une apparence de petits pieds tout autour. peut estre on ne les voit pas tant qu'ils sont dans l'eau, a cause qu'ils n'ont pas de refraction differente de celle de l'eau. ou bien parce qu'ils les remuent trop vite. Vers le derriere on y voioit 2 ou 3 bulles assez grandes enfermees dans le corps a ce qu'il sembloit.

[ 729 ] [ v ]

    Eau de poivre fraichement mise hier, rien de vivant.
    Eau de Coffè rien.
figure 123     Eau de ging. la 1re fois rien de vivant. il y paroissoit quatre M morts avec de petites queues tortillees [Fig. 123]. Et plusieurs O sans mouvement. la 2de fois plusieurs O ou K vivants. et un extraordinaire X [Fig. 123], qui n'alloit que par petites reprises sans avancer que fort peu.
    Il avoit de petits pieds devant. la 3e fois quantitè de O ou K. peu de A.
    Eau de poivre des jours passez plusieurs H, peu de O.
    Apres diner. Eau de gingembre, prise au bord, encore un X. trois M à queues, un V mais moins long. quelques A.

    Sat. 6 Sept.  Eau du bouquet 3 M. un X. quelques O ou K.
    Eau de ging. un M avec une queue fort longue. plusieurs O ou K.
    Eau de poivre plusieurs H et K, quelques petits E avec peu de mouvement.
    Eau de poivre du 4 Sept. un K, quelques petits E peu mouvants.

    7 Sept.  la mesme eau, infinitè de à peine visibles qui remuoient sans cesse.
    Eau de bouquet un M.
    Eau de ging. beaucoup de K. un M.
    Eau de poivre vieille des H et quelques K.

    19 Sept.  Eau de poivre du 4e Sept. un ou 2 de la grandeur des K mais plus ronds avec peu de mouvement et sans avancer. plusieurs ronds de cette mesme grandeur mais immobiles.
    Eau de Coffè. plusieurs K courant a l'ordinaire.
    Eau de ging. plusieurs K, plusieurs H, un M sans queue quoyque vivant.
    Eau de poivre vieille, plusieurs H, peu de K, 2 M. Et quantitè de tres petits qui tremblottoient et remuoient sans cesse sans beaucoup avancer.

    21 Sept.  Eau de poivre du 4e Sept. comme le 19 Sept.
    Eau de Coffe aussi de mesme.
    Item l'eau de ging.
    Eau vieille de poivre plusieurs H, plusieurs K, 2 M et les petits de mesme que le 19e.

[ 730 ] [ v ]

figures 124 et 125     Sept. 24.  Eau de poivre du 4 Sept. plusieurs petits E [Fig. 124], remuant. mediocrement. quelques ronds P immobiles.
    Eau de Coffè presque rien de vivant.
    Eau de gingembre plusieurs grands H, quelques A.
    Eau de poivre vieille, beaucoup de H, plusieurs N, qui estoient fort plats. plusieurs tres petits fretillants comme le 19 Sept.

    26 Sept.  Eau de poivre du 4 Sept. toute pleine de petits E qui couroient, et fourmilloient sur tout pres d'un certain corps transparent immobile, et pres des autres ordures.
    Eau de Coffè, rien.
    Eau de poivre qui avoit estè couverte et enfermée d'un cuir de chamois depuis le 4e Sept. Estoit un peu moisie, et a peine quelque chose de vivant. cela peut avoir entrè par les pores du chamois.

    Eau de gingembre plusieurs grands H. beaucoup de A [Fig. 125] quelques K fort vistes. deux joints ensemble Y de l'espece des M, n'avoient qu'une seule queue, qu'ils retiroient et tournoient en vis comme les M. un V comme le 5e Sept. qui tournoiet dans sa place continuellement.

    Eau de poivre vieille. beaucoup de H quelques A. derechef deux joints a queue comme Y. un fort grand [Fig.126] comme en R, T, S le 4e Sept. Il estoit plus de 3 fois si longs que les grands H. Il sembloit avoir un autre corps Z dedans, comme un des V, moins transparent et qui l'enfloit un peu en cet endroit. Pour avancer il retiroit toute sa queue dans le corps et puis avancoit avec la teste en estendant derechef la queue. Il retiroit aussi souvent la teste dans le corps et changoit sa figure en une infinitè de manieres. quelquefois il ouvroit une bouche large comme en S. Ses mouvements estoient assez lents. le corps rond. Il y avoit encore une infinitè de tres petits comme des points qui courroient sans cesse. aussi plusieurs N fort vistes. Je peschay encore plus de 10 fois, mais je ne trouvay point de pareil au grand RT, ni de doubles à queue comme Y.

[ 731 ] [ v ]

figure 126

    Sept. 27.  Eau de poivre du 4 Sept., que j'avois couverte en liant une piece de chamois sur la petite tasse de porcelaine. J'y trouvay grande quantitè de tres petits a grand peine visibles. qui peut estre avoient passè a travers le chamois. Il y avoit du moisi sur l'eau, et elle sentoit mauvais. j'ostay le moisi, et ajoutay un peu d'eau de pluie.

    Eau de Coffè, tres peu de vie dans des fort petits.
    Eau de poivre ouvert du 4 Sept. toute plein de petits E, qui courroient continuellement.
figure 127     Eau de ging. peu de H, quelquefois beaucoup des E, et peu de K.
    Eau de poivre vieille beaucoup de H, plusieurs N, 2 ou 3 M a queue. quantitè de tres petits comme points noirs qui remuoient beaucoup, comme hier. peu de K.

    Oct. 4.  Eau de poivre du 4e Sept. toute pleine de petits E [Fig. 127] dont quelques uns quelques fois se meuvent brusquement sans presque sortit de leur place.

    Eau de ging. point de H, plusieurs A. 2 ou 3 ronds immobiles avec des long raions tout autour Z [Fig. 127]. quelques petits E. un K.

    Eau de poivre vieille quantitè de H comme le 14 et 13e aoust. un M [Fig. 127], qui receuilloit sa queue, en forme de vis tres egalement tournée. un V mais pas plus grand qu'un H. Il tournoit souvent comme une toupie, ce qui paroissoit aux taches rondes dont son corps est rempli. Il y avoit aussi un serpent RT comme le 26 Sept. et le 4e Sept. Et quantitè de petits comme des points noirs mouvants.

[ 732 ] [ v ]

    Oct. 17.  Eau de poivre du 4 Sept. quantitè de petits E.
    Eau de gingembre un H, plusieurs A, quelques N.
figure 128     Eau de poivre vieille un H. Plusieurs Δ [Fig. 128] d'une nouvelle forme. longs et ayant le corps rond, ils alloient en flottant de costè et d'autre, et parfois ils pirouettoient ce qui paroissoit par les taches. Il y avoit encore de tres petits comme points mouvants en quantitè.

    25 Oct.  Eau de gingembre, un ou deux A. un Z. quelques tres petits.
    Eau de poivre du 4 Sept. rien que plusieurs tres petits E.
    Eau de poivre vieille. en certains endroits un peu enfoncez je pris grande quantitè de Δ. Ils plient tant soit peu la queue en nageant comme des poissons. peu de K fort vistes, un ou deux Z, point de grands H, ni dans les autres eaux non plus, il semble qu'ils soient tous morts, peut-estre par le froid. peu de A. il semble qu'il y fourmille tousjours de tres petits a peine visibles.


    C'est icy la fin des Observations, qu'il faut lire en retrogradant*).


    *)  C'est-à-dire dans le manuscrit [...] Les observations [...] de 1692 ont été décrites sur les pages vides d'un almanach de l'année 1686.
[ Een afbeelding staat in Rienk Vermij 2004, 137.]

[ Op 20 oktober schreef Chr. Huygens een brief aan Leeuwenhoek die niet is opgenomen in de Oeuvres Complètes; hij is gepubliceerd in Antoni van Leeuwenhoek, Sesde vervolg der brieven (1697), p. 271.]




Avertissement

[Extrait]

[ cxxxix ] [ v ]

    [ ... ]  l'intérêt de Huygens pour l'examen microscopique des infusions de poivre et d'autres substances a été éveillé par les communications qu'il avait reçues au sujet des observations de Leeuwenhoek*), mais, une fois qu'il se met à l'oeuvre, il se fait connaître comme un microscopiste encore plus minutieux et plus capable que Leeuwenhoek lui-même. Cela se montre surtout dans les figures qu'il donne avec une grande profusion. Elles sont souvent si détaillées qu'on peut deviner le genre ou l'espèce qu'il a observé [>].
    [ *)  De zgn. 'infusoriën' (infusion - aftreksel) kunnen zich inkapselen en zo in leven blijven in b.v. gedroogde planten. Leeuwenhoek had ze gezien toen hij in 1676 op zoek was naar "de kragt, of hitte, die de peper op onse tonge aenbrengt" (A. Schierbeek, Anthoni van Leeuwenhoek, Den Haag 1963).
P. J. Haaxman, Antony van Leeuwenhoek, de ontdekker der infusorien, 1875.
Zie ook: Wim van Egmond, 'The riddle of the "green streaks"', in Micscape Magazine, febr. 2016: de "groene ranckjens, in geschickte ordre slanghs gewijse omgekrult", in 1674 waargenomen, zijn waarschijnlijk van cyanobacteriën.]

[ cxl ] [ v ]

    Comme M. Beijerinck l'a démontré récemment [1914] d'une façon si convaincante, Leeuwenhoek a vu et décrit des bactéries bien avant l'année 1683 qu'on désigne ordinairement comme l'époque de sa première découverte de ces organismes. En vérité il les a rencontrées sous ses microscopes dès le commencement de ses observations en 1675. De même, Huygens n'a pas tardé à les apercevoir. C'est surtout pendant la première série, de 1678 à 1680, de ses observations qu'il en a décrit et dessiné plusieurs espèces différentes ["une fourmilliere de tres petits" (p. 714)], tandis que dans sa seconde série, de 1692, son attention s'est portée plus exclusivement sur l'anatomie des infusoires et sur la manière dont ces animaux se comportent.

    A propos des recherches sur ces derniers organismes nous mentionnons la description des mouvements des cils orales d'un infusoire du genre Oxytricha (p. 722) et celle de l'anatomie externe des Vorticelles (716 et 727) dont il a vu probablement les formes libres (718 et ) et la division (730). Il a observé de même la division (703 et 704) et aussi la conjugaison (711 et 713) d'autres infusoires, et il a dessiné bien exactement la forme exterieure des Rotatoires, où la présence d'une palpe dorsale ne lui a pas échappé (728 et 731).

    Ce qu'il y a d'ailleurs de plus intéressant peut-être dans ces manuscrits, ce sont les idées et les expériences de Huygens sur l'origine des organismes de ses infusions. Il s'y montre un adversaire convaincu de la génération spontanée. "Il seroit estrange" dit-il (725-6) "que le poivre, le gingembre, et ces queues de fleurs, engendrassent tous les mesmes animaux. C'est pourquoy il est plus probable qu'ils viennent de l'air attirez par l'odeur".

    Pour vérifier cette hypothèse il ferme une de ses fioles, qui contiennent les infusions, "d'une piece de chamois liée sur le col; pour voir s'il y naistra des animaux" (718). La première fois, en juin 1679, cette expérience n'a pas le résultat qu'il en attend. Après deux jours des organismes paraissent dans la fiole fermée ainsi que dans celle qu'il avait laissée ouverte, quoique en moindre quantité;

[ cxli ] [ v ]

une semaine plus tard "il y avoit dans la fiole fermée aussi bien que dans l'ouverte de ces grands animaux qui courroient tres viste et des grands a queue, outre quantitè de mediocres et une infinitè d'anguilles" (719). Il en est autrement dans des expériences faites en 1692. Une "eau de poivre qui avoit estè couverte et enfermée d'un cuir de chamois" depuis plus de trois semaines contenait à peine "quelque chose de vivant" et Huygens ajoute "cela peut avoir entrè par les pores du chamois" (730). Le jour suivant il y découvre "grande quantitè de tres petits a grand peine visibles. qui peut estre avoient passè a travers le chamois".

    De plus, Huygens a fait quelques expériences sur l'influence de la chaleur et du froid sur les organismes des infusions. Après avoir laissé geler de l'eau de poivre dans une petite fiole, il voit revenir "les petits animaux" deux jours après le dégel; mais ayant mis une telle fiole dans de l'eau bouillante il ne retrouve rien de vivant après trois jours (716-7).

    Quant à la technique suivie dans les observations microscopiques, nous avons déjà dit (p. cxiii) que Huygens se servait presqu' exclusivement du microscope simple. Il en est de mème pour Leeuwenhoek, mais avec cette différence que Leeuwenhoek employait des petites lentilles taillées par lui-mème, tandis que Huygens préférait les boulettes, dont il avait étudié si assidûment, vers 1677, la fabrication et l'arrangement pratique.

[ cxlii ] [ v ]

Il ne s'est pas donné moins de peine pour obtenir une bonne illumination des objets transparents qu'il observait à travers ses microscopes, et il est curieux de faire remarquer à ce propos que Huygens est peut-être le premier microscopiste qui se soit aperçu des avantages que l'éclairage à fond noir peut présenter quelquefois (699, 710).
    [ Cf. Marian Fournier, 'Huygens’ Microscopical Researches', Janus 68 (1981) 199-209.]



Noms modernes

    [ Sommaire des "notes de caractère scientifique" dans Oeuvres XIII (1916), 698-732, "que nous devons [...] à la collaboration bienveillante de M. M.W. Beijerinck, professeur à l'université technique de Delft et de M. N.H. Swellengrebel, zoologiste attaché à la section d'hygiène tropicale de l'Institut colonial d'Amsterdam" (p. 703n).
Beaucoup des attributions sont accompagnées d'une point d'interrogation.]

Fig. 2, 3 Glaucoma;   5 Chilodon,   6, 7 Torula,   8 Antophysa vegetans
Fig. 14 Spermatozoides;   15 Bactérie;   16 Bacille;   18, 19 Flagellata
Fig. 20, 22 Paramecium;   21 Bodo;   23-4, 26 Flag.;   25 Chilodon;   27 Spirillum;   28-30 Bacille
Fig. 32 Bactérie;   33 Diplococci;   34, 35, 37, 38 Flag.;   36 Glaucoma
Fig. 40 Bacille;   44 Flag.;   45 Glaucoma;   46 Fusarium;   47 Paramecium
Fig. 50, 51 Paramecium;   52, 55 Bactérie;   53 Bacille;   54, 57 Flag.;   56, 58 Coleps
Fig. 62 Coleps, Flag.;   63 Phacus;   67 Flag.;   68 Coleps
Fig. 70, 74 Spirostomum;   71 Bursaria;   75 Glaucoma;   76 Antophysa;   77 Flag.;   79 Colpoda
Fig. 80, 81 Holophrya;   83, 84 Phacus;   85, 87, 88 Flag.;   86 Glaucoma;   89 Chilodon
Fig. 90, 96 Vorticella;   91, 92, 99 Flag.;   93 Bact.;   94 Bodo;   97, 98 végétal
Fig. 102 Bursaria;   103 Fusarium

Fig. 106 A Colpoda;   107-9 H Oxytricha, E Flag., F Bact., K Glaucoma
Fig. 117, 118, 123, 126 M, X, Y Vorticella
Fig. 121, 126 R, S Rotifer;   122 Amphileptus;   127 Z Heliozoa;   128 Paramecium.


Amphileptus fig. 122 V
Antophysa vegetans fig. 8, 76, 116 P, 119, 124
Bacilles fig. 16, 28-30, 40, 53 (Lactobac.)
Bactéries fig. 15, 32, fig. 52, 55 (Bac. coli), 60, 93, 107 F
Bodo fig. 21; Bodo saltans fig. 25 (ou Chilodon), 94
Bursaria fig. 71, 102
Chilodon fig. 5, 25 (ou Bodo saltans), 89
Coleps hirtus, fig. 56, 58, 62, 68
Colpoda cucullus fig. 79, 106 A, 114, 118, 125
Diplococci fig. 33
Enchelys fig. 80, 81 (ou Holophrya)
Flagellata fig. 18, 19 (Monas termo Ehrb.), 21 (Bodo), 23, 24, 26,
    34, 35, 37, 38, 44, 54, 57, 62, 67, 77, 85, 87-8, 91, 92, 99, 107 E, 124, 127
Fusarium (des spores de) fig. 46, 103
Glaucoma fig. 2, 3, 36, 45, 75, 86, 108 K, 112, 114, 115, 118
Heliozoa fig. 127 Z (Actinophrys sol.)
Holophrya fig. 80, 81 (ou Enchelys)
Infusoires: Bursaria, Chilodon, Coleps hirtus, Enchelys, Glaucoma,
    Holophrya, Paramecium, Spirostomum, Urosoma
Monas termo Ehrb. fig. 18, 19
Oidium fig. 7 (ou Torula)
Oxytricha fig. 107 H, 108, 109 (ou Stylonychia mytillus)
Paramecium fig. 20 (ou Urosoma), 22, 47, 50, 51, 128
Phacus fig. 63, 64, 65, 83, 84 (ou Stentor)
Rotatoria fig. 121 R, S, 126 (Rotifer ou Philodina)
Spermatozoides fig. 14
Spirillum fig. 27
Spirostomum fig. 70, 74
Spores de Fusarium fig. 46, 103
Stentor fig. 63, 64, 65, 83, 84 (ou Phacus)
Stylonychia mytillus fig. 107 H, 108, 109 (ou Oxytricha)
Tissu végétal fig. 97, 98, 100
Torula fig. 7 (ou Oidium)
Urosoma fig. 20 (ou Paramaecium)
Vorticella fig. 90 (convallaria), 96, 100, 117 M, 118, 123 X, 125, 127.



    [ Cf. les figures dans O. F. Müller (ed. O. Fabricius), Animalcula infusoria, Hauniae 1786]




Home | Christiaan Huygens | XIII | Observations II (top) | Leeuwenhoek