Chr. Huygens | < Oeuvres XIII > | Vertaling

Figura , Wiselius , 3 , ouverture , machine , boulettes , usage , eclairer , profondeur


Appendix X

Varia sur les microscopes (1654 - 1692)

[ 674 ] [ v ]

microscope
§ 1.   (1654)

Figura microscopij cum duabus lentibus convexis.


    Objecta A, B, sunt paulo ultra centrum ustionis lenticulae C. a C ad lentem F omnes radij tendentes nondum coierunt, sed juvante lente F coeunt in P, et ibi decussati perveniunt ad oculum D qui positus est in eo puncto ubi coeunt radij venientes a C per lentem F.*)
    *)  [...] p. 197: la disposition où l'oeil est placé à l'endroit où l'image de l'objectif est formée par l'oculaire.
[...] l'arrangement des lentilles dans ce microscope diffère beaucoup de celui auquel Huygens s'est arrêté plus tard et qu'on trouve décrit à la Prop. XII.

[ 675 ] [ v ]

2 lentilles


[ latitudo foraminis ubi oculus applicatur. (14 mm)

lens convexa aequaliter utrinque.*)

lens convexa et ab altera parte plana. (r = 8 mm)]


    *)  On distingue encore, dans le manuscrit, les centres des deux surfaces de cette lentille, d'où il paraît que leurs rayons mesuraient 69 mm.


    A distantia oculi a convexi majoris inferiori parte. [11,5 cm]
    B distantia inferioris partis convexi majoris ab inferiori parte convexi minoris. [15,6 cm]
    C distantia minoris convexi ab objecto. [1,6 cm]

lignes

    hac positione majora ostendebat quam priori sed et obscuriora paulo.
    [A: 10,3 cm;   B: 17,7 cm;   C: 1,6 cm.]

2 lentilles, rayons

[ 676 ] [ v ]

§ 2.   (1654)

Vergrootglas van Wiselius met 3 convexe glasen.


lignes, cercles, explication

    Al de glasen in een zelfde schotel geslepen. diens radius een duym langh. Was onder met een platte kaertpapiere schroef om af en aen te setten. Vergroot ontrent 56 mael en maeckt een groot gat.


[...] microscope de Johann Wiesel d'Augsburg [<] dont une description, faite par l'artisan, se trouve à la p. 310 du T. I.

[ het object van't onderste glas. utrinque convexum. (2,9 cm)
2 mael dit is tusschen het onderste en middelste glas. planoconvex. (14,0 cm)
van 't middelste tot het glas aen 't oogh. even gelijck het onderste. (5,3 cm)

foci dist.a van 't middelste. (4,3 cm)
foci dist.a van 't onderste en bovenste. (2,7 cm)
openingh van 't middelste. (2,8 cm)   openingh van dat aent oogh. (2,1 cm)   openingh van 't onderste. (3 mm)]

[ 677 ] [ v ]

3 lentilles, rayons

§ 3.   (1678)

Microscopium ex 3 lentibus optimae notae.
in quo nullae maculae lentium apparent.
magnaque est apertura.


    D focus lentis A.  E focus lentis B.  G paulo ultra focum lentis F.  O paulo citra focum lentis A.

    Radij a puncto objecti G venientes post refractionem lentis F tendunt ad punctum ubi est oculus O. quos lens B cogit ad punctum D, vel myopi ad C. Unde rursus a lente A paralleli efficiuntur; vel myopi, quasi circiter ex B venirent. Unde distincta imago apparet oculo O.

    Radij a binis punctis objecti venientes ad lentem B feruntur postquam se in foramine F intersecarunt. A lente B inflexi, procul ultra O ad punctum tendunt, nempe ad terminum tertiae proportionalis duabus FE, FB. Sed occurrentes lenti A, inde coguntur ad punctum oculi O. Unde tota lens A imagine objecti plena apparet.


    Sans doute la figure a été dessinée par Huygens de manière à reproduire à leur vraie grandeur les dimensions du microscope en question; mais, afin de pouvoir imprimer la figure dans la texte, nous l'avons rèduite à la moitié [à 17 cm].
[ GO = 34 cm, AD = 3,8 cm, BE = 12,2 cm, FG = 2,2 cm.]

    [ Fig. ms: bovenste opening   onderste opening ]

[ 678-9 ] [ v ]

§ 4.   (1678)

    Der bolletjes opening [>] nae 't object moet omtrent sijn 1/5 van haer diameter: d'opening nae 't oogh omtrent een halve diameter, al wat dese grooter is als 1/5, dat en maeckt niet dat meer seffens gesien wordt.

    De vergrootingh door een bolletje is maer weijnigh meerder dan of het object sonder bolletje stondt daer de superficie deszelfs te vooren stondt die naest aen 't oogh is. sijnde d'eene vergrooting tot d'ander als 4 tegen 3, als het oogh een diameter van 't bolletje daer af staet. Naerder komende sal men geen meerder vergrooting verkrijgen [<], maer wel wat grootere opening of campo; blijvende het gaetje van 1/5 duijm*) als geseght is.

oog, bolletje, object     d'openinghe sijnde als geseght is soo loopen al veel radij valsch van die uit een punctum objecti komen, en het verminderen van d'openingh nae 't oogh en kan dat niet helpen, maer wel van die naer 't object, doch het is beter de valsche radij te besnoeijen met het sien door een leeghe buis van binnen swart.

    Swartsel in 't vier. Idem om buijsen van binnen te swarten. Campher keerssen.
    [ *)  1/5 diameter (d = 1/12 duim [<], 2,2 mm).   Cf. brief van Hartsoeker [<]: 1/5 diam.]




[ foramen, object, sphaerula, cornea, pupilla.]

    foramen quantumvis exiguum eundem campum aperit.

[ 680 ] [ v ]

§ 5.   1678

    Machine pour les Microscopes dans lesquels on n'employe qu'une petite boule de verre.

Inventè a la Haye le ... Maj. 1678.    

appareil pour microscope

[ charnière.   leton   charnière.   bois.   planoconvexe.       Par derriere.   Profil.   Par devant. ]

[ Cf. brief No. 2118 van Hartsoeker; andere constructie: No. 2133, 11 aug. 1678, VIII, 91. ]


[ 681 ] [ v ]

§ 6.

(Détails sur les microscopes employés en 1678.)

I

    adjouter des pièces. vis de fer, platine et goupille. goupille de fer. forcer. plaques paralleles et un peu plus écartées.

croquis

    Ressort en estoile de cuivre. Sur une platine ronde. Un escrou pour bander ce resort.
    Echancrures des deux costez.
    Ouvrir le trou vis a vis du centre du ressort en estoile, afin de pouvoir oster la roue.

[ 682-3 ] [ v ]

II.
microscope avec rond mobile

Cf. VIII, 113a.



III.

autre coté
               D



               B

             N

         A       A

             N
               B
            R

    AA rond mobile avec deux oreilles relevees pour le pouvoir remuer.

    de l'autre costè de ce rond on coule entre les rainures une plaque mince de cette forme sur laquelle on attache le verre qui porte l'objet. lequel verre est tournè du costè de la lentille.

    afin que la plaque ronde AA se puisse mouvoir en tout sens, elle est tenue et pressèe par 2 ressorts NN, attachez en dedans a la pièce BB qui fait le derriere du microscope. D est la vis qui joint cette piece a l'autre de devant.

    R est la vis qui approche et recule ces 2 pieces pour mettre l'object à sa due distance.



§ 7.   (1678)

manier om de glaese bolletjes in te setten.

    dun koper gegloeyt gesneden 2 vierkanten aen malkander. op hout met een houten hamertie plat geklopt. met een naelde een gaetje geklopt in 't eene vierkantie, van binnen naer buyten, dan het plaetje toegeklopt, en door 't gemaeckte gaetje het ander een weynigh ingeklopt.

[ 684 ] [ v ]

dan de plaetjes half open gebogen en 't laetste gaetje wat grooter gemaekt met de naelde. het eene gaetje dat naer 't object gekeert moet sijn, moet omtrent maer 2/5 van den diameter van 't bolletje sijn [<]. dan 't plaetje wederom open gebogen. met een slijpsteentie rondom de gaetjes dun geslepen. Het bolletie ingeleght, en toegenepen tusschen een handschroef. dan rondom het bolletie 3 gaetjes met een naelde door 't koper gesteken, en spellen daer door: onder en boven kort afgesneden, en op een aanbeeltie geklonken. dan het plaetje op een seemleer geleght en een weynigh rond uytgeset nae d'eene syde, op dat het glaesje dicht aen 't object kome.   [<]
    [ Over de fabricage van de bolletjes: brief van broer Constantijn (30 juli 1678), VIII, 88: "des methodes que je vay vous dire poure faire les petits verres ... Hartsoeker", en het antwoord van Christiaan, p. 90:

L'on trouve cette methode dans le 2me volume des voiages de Monconis qui dit que Monsieur Hudde s'en servoit, mais il faisoit des boules de la grosseur d'un petit pois, et ne s'est jamais advisè de regarder les objects contre le jour. Je garde encore de ces boules et un microscope qu'il m'a donné autrefois. ...

Voyages de Monconys, II, 161: microscoop van Johannes Hudde (1663; Vossius had er een: p. 153).
    R. Vermij, 'Bijdrage tot de bio-bibliografie van Johannes Hudde', Gewina 18 (1995) 25-35 (en Studia Leibnitiana, Bd. 27, H. 1, 1995), Hudde had erover gepubliceerd: 'Specilla circularia', 1656, in plano (cf. I, 409; F.J. Dijksterhuis, Lenses and waves, 2004, 71).
    J. van Zuylen, 'The microscopes of Antoni van Leeuwenhoek' in Antoni van Leeuwenhoek 1632 - 1723, edited by L.C. Palm & H.A.M. Snelders (Amst. 1982), 30-1: Hudde, Hooke. [<]
    Brief van Christiaan aan Constantijn (6 april 1668), VI, 205 "trois petites lentilles ... celle qui est dans le petit tuyau de cuivre".]



§ 8.   (1678)

Pour l'usage du microscope.

    1.  les objects qu'on veut voir par ce microscope doivent estre tres petits et aucunement transparents. Une puce ou un pous sont trop grands, et mesme presque les mites du fromage.

    2.  les objects propres sont les petits animaux qui vienent dans l'eau ou l'on aura laisser tremper du poivre par 5 ou 6 jours. les poudres jaunes qu'on trouve dans presque toutes les fleurs. la poudre qui couvre les aisles des papillons blancs. des brins de cheveux de laine, soye, esponge. plumes.

[ 685 ] [ v ]

    3.  pour mettre un object sur le verre qui est pour cela on fait sortir ce verre avec la plaque qui le porte a costè hors des autres plaques et il faut en mesme temps eloigner un peu les plaques par le moyen de la vis d'en haut, afin qu'en faisant rentrer la plaque mobile entre les deux autres ni l'object ni le verre qui le porte ne vienent pas à froller contre la lentille. Apres qu'on a fait rentrer cette plaque mobile avec l'object, il faut oster le tambour percè, pour voir si l'object est directement devant la lentille, et n'y estant pas, il faut remuer la plaque mobile jusqu'a ce qu'il s'y trouve vis a vis. Puis l'on remettra le tambour, et en regardant par le microscope on tournera doucement la vis d'une main pour approcher l'object à sa juste distance de la lentille, ce que l'on jugera par la representation distincte. Et en remuant doucement la plaque mobile on verra les differentes parties de l'object.

    4.  Il faut bien prendre garde de quel costè se doit tourner la vis pour approcher l'object de la lentille, ou pour l'en eloigner, parce que si l'on s'y meprend, on court risque de faire toucher la lentille contre le verre qui porte l'object, ce qui la blesse et la gaste.

    5.  l'on ne verra pas bien si la petite lentille n'est fort nette et pour le connoistre il faut la regarder estant dans le microscope que l'on tournera contre le jour sans y mettre d'object ou apres avoir detournè la plaque mobile qui porte le verre ou est l'object, le tambour trouè demeurant appliquè. s'il paroit alors des nuages a l'oeil, c'est que la lentille est sale, et il faut l'oster avec le cercle qui la porte et l'essuier des deux costez avec du chamois ou du linge blanc, mais le chamois vaut mieux. Lors qu'on remettra ce cercle au microscope il est bon que le verre ou est l'object soit detournè hors des deux plaques, afin que la lentille ne viene point a toucher a ce verre ou a la feuille de talc qui le couvre lors qu'on pressera sur le cercle de la lentille pour le faire entrer.

    6.  En regardant par le microscope il faut approcher l'oeil le plus pres qu'on peut, parce que cela fait voir plus de parties de l'object a la fois.

    Il vaut beaucoup mieux de regarder contre une fenestre ouverte qu'a travers les vitres qui ostent beaucoup de la clartè du jour.

    7.  L'on fait glisser plus ou moins doucement la plaque mobile par le moyen du petit rond ou il y a un petit bouton dessus pour le pouvoir tourner.


    [ Cf. Marian Fournier, 'Huygens’ Designs for a Simple Microscope', Annals of Science 46 (1989) 575-596.   Image, cf. VIII, 112-113, 1678.]

[ 686 ] [ v ]

§ 9.   (1684)

    Maniere d'eclairer les objets au microscope compose tant au jour qu'a la chandelle par le moyen d'un planoconvex [>], ayant la convexitè un tiers de circonférence et de matiere claire. raison pourquoy il eclaire si bien, que la grandeur n'importe guère. On pourrait le faire hyperbolique ou a peu pres.

[ fenestra   foramen   lens ]

fenêtre, rayons par trou, ou par lentille     Maniere d'eclairer l'objet au microscope simple, avec un petit convexe au trou qui admet la lumière [<]; pourquoy et combien cela eclaire plus pendant le jour que le simple jour de la fenestre eloignèe. autre raison dans cette figure a costè. que c'est d'autant plus que ce trou est plus grand que l'image de la fenetre qu'il forme a l'endroit de l'objet. Et le soir d'autant que le mesme trou est plus grand que l'image de la chandelle qui se forme sur l'objet; et cette difference estant grande, on appercoit icy un plus grand accroissement de clartè.     Per foramen AC quadruplum spatium illustratur eadem quantitate lucis ac per lentem. Ergo quadruplo major obscuritas, sed tamen non in medio ubi objectum; si modo fenestra tam late pateat ut impleat angulum ABC.

    Sed haec latitudo fenestrae non requiritur cum lens convexa in foramine collocatur, sed particula fenestrae sufficit.


    quantum debeat esse foramen ratione distantiae.


    Oculi pupilla consideretur in B cum latitudine. Rursus eadem in D, sed ibi latitudo nihil facit.


    Objet attachè sur une feuille de talc.

[ 687-688 ] [ v ]

2 lentilles, distance courte, et distance grande
§ 10.   (1684)

    Incommodum quod tam subtile discrimen distantiae in maxima amplificatione, ut cum jacentis pili supremam superficiem distincte conspicis media quod circa latera est obtuse sese offerat. hoc etiam summum illud augmentum expetere vetat.



    La lentille de double foier d'une autre souffre double diametre d'ouverture*). Ergo recoit autant de raions de chaque point de l'objet. faites la mesme etendue de l'image de l'objet au fond de l'oeil, cet objet paroitra egalement clair avec une mesme grandeur. mais il faudra environ le mesme oculaire et pour cela l'aberration de laquelle il s'agit sera aussi egale, puisque VT, PR sont fort pres egales. donc il n'y a rien a gagner pour avoir une distinction avec profondeur. si ce n'est que les lentilles objectives sont plus parfaitement formees estant plus grandes.

    Il y aurait mesme a perdre quelque peu, parce que KN doit estre double icy de CM pour faire NGsymbole: égaleMH et pourtant VN est égale à PM, mais en recompense l'oeil en Z verra plus grand un peu qu'en X, parce que ZN sera plus courte que XM.

    Je trouve que l'un recompense justement l'autre. C'est a dire qu'en prenant les oculaires N et M de mesme foier, la multiplication sera la mesme, et mesme avantage pour la difference des distances DE. Ergo il y a l'avantage entier de ce que les grandes lentilles se travaillent mieux et se font plus parfaites que les petites.


    [ ... ]
    *)  [...] la conclusion n'est juste que dans le cas du microscope simple et [...] les aberrations chromatique et sphérique sont plus grandes dans le microscope le plus long.

[ ... ]


[ 694 ] [ v ]

§ 12.

21 apr. 1692

    On peut accroitre la lumiere des microscopes [<]; non pas par les rayons du soleil immediatement, car ils colorent les objets per minima, et empeschent qu'on ne les puisse voir distinctement; mais en assemblant ces rayons par le moyen d'un verre convexe, sur une surface blanche; comme seroit de la craye, car le papier pourroit brusler. Pour le microscope simple de petite boule ou lentille qu'on tournoit autrement contre le jour de la fenestre, il faut le tourner de pres vers ce foier clair, qui doit avoir la grandeur du trou qui modere la lumiere du microscope ou un peu d'avantage, si on vouloit renforcer la lumiere au plus grand degrè. On verra d'autant plus clair par ce moyen, que le cercle du verre bruslant, est plus grand que le petit soleil au foier.

[ 695 ] [ v ]

assembler les rayons Car le blanc eclairè simplement par le soleil, est aussi luisant que le ciel, auquel on tourne autrement le microscope. Et cette grande lumiere ne gaste pas la distinction. de sorte qu'on en peut prendre selon qu'on en a besoin. Pour le microscope compose qui discerne les couleurs et les objets opaques, il faut le mettre assez pres du foier clair, et par le moyen d'une autre lentille convexe, assembler la lumiere qu'il prend de ce foier sur l'objet qui sera plus clair que lors qu'on y assemble la lumiere d'une chandelle, selon la mesme proportion que je viens de dire, pour vu que la petite image qui vient du foier luisant et qui se peint à l'endroit de l'objet, soit assez grande pour eclairer la particule vue de l'objet, la raison est que la surface blanche, simplement eclairée par le soleil, est aussi claire pour le moins que la flame d'une chandelle. l'image de la chandelle que porte sur l'objet un verre convexe fait desia une tres belle clartè.

    Par ce moyen on fera des microscopes composez, qui grossissent extremement, et qui ne manquent pas de clartè.

[ lens vitrea ]

microscope avec lentille pour assembler les rayons
22 Apr. 1692

    manente oculari lente eadem, augere ejus distantiam a lenticula microscopij, producto ad duplum aut triplum tubo; unde eadem proportione crescit magnitudo apparens [<].

    lux vehemens chartae in A, illustrabit visibile in B.     Producto tubo diminuenda simul erit apertura lenticulae inferioris. ut distincta maneat visio. vide quantum.

    NB. Sed hac arctatione aperturae fit ut radij a singulis punctis egressi ac paralleli ad pupillam venientes, tam angustum spatiolum ejus comprehendant, ut hinc distincta visio fieri nequeat. Sic si in tenuissima plumbi lamella, foraminulum terebres acus cuspide, quod tantum 1/7 vel 1/8 lineae partem vel minorem latitudine aequet, admoto oculo, ultra confuse omnia videbis*), at si 1/4 vel 1/3 lineae omnia apparebunt distincta. ultra 1/5 lineae non videtur contrahi debere spatiolum in ingressu pupillae.


    *)  Comparez à propos de ce passage les pp. 507 et 533.

[ 696 ] [ v ]

detail     P. S. Propter vitium hic notatum, quod evitari nequit, non licet ita producendis tubis augere amplicationem, quare nec solari luce opus habebimus; sed sufficit lux fenestrarum, vitro planoconvexo, (quod tertiam partem sphaerae aut amplius contineat) collecta, et in visibile immissa. vitrum sit candidissimum et lucidissimum. Venae nihil hic nocebunt.

    charta tenuis parallela lenti. circa cujus focum statuitur. quantum potest accedat lux A ad visibile B si plurimum aucta claritate opus est.

    omnia sub et circa visibile sint nigra, ne qua lux aliunde ad lenticulam perveniat. Quamobrem nec multum simul arenae aut alius rei lucidioris apponatur.

    Cavendum ne circellum lucidum A intueamur, quia hebetat visum, itaque dum omnia disponuntur, vitro colorato, vel flammae fuligine obscurato, oculi tegendi. Eo quoque pertinet orbis D in summo microscopio; ne tunc facile in oculos incurrat lux A.

appareil pour assembler les rayons
    Chartula A sit affixa lenti.

    Oportet ita aptari pedem qui lentem sustinet, ut altius tolli vel deprimi ipsa queat, quia microscopium et visibile manent invariata altitudine, non autem chartula A, propter mutabilem altitudinem solis.


    sphaerulae ad majorem ampliationem perveniunt quam lenticulae, quia non radiant visibilium particulae, sed ex ambiente coeli claritate cernuntur. ita fit ut vicinorum punctorum fulgor non noceat, sicut in non pellucidis.

[ 697 ] [ v ]

    microsc. compositum ad simplex multiplicat circiter ut 3 ad 4, propter plures in illo refractiones, et vitia in 2 lentibus unde minuitur distinctionis acumen.

    etiam propter colores in composito auctos necessario.

    microscopiorum efficacia non ultra certos limites procedit.

    Telescopiorum quousque libet quia in his eandem semper pupillae partem occupant radij ab uno visibilis puncto manantes, ut facile demonstratur. vid. pag. seq. [App. VI, § 12].

    Si posset visibile multo magis augeri, ut simul magnam satis pupillae partem tales radij occuparent, possent spectari insoliti effectus, sed hoc fieri nequit.




Home | Christiaan Huygens | XIII | De microscopiis, Appendix X (top) | Observations