Chr. Huygens | < Oeuvres XIII > | Vertaling

Wiselius , miroir , Campani , Lune , oculaire , Coveri , satellites , curvatura


Appendix VI

Dioptrica, Pars Tertia 'De Telescopiis et Microscopiis'

Varia sur les lunettes (1654 - 1692)

[ 598 ] [ v ]

§ 1*).   1654.

Telescopia Wiselij Augustae Vind.


    1.  16 pedes longum, 3 lentibus. ejusdem effectus atque vulgare pedum 30 constat. 110 ducatis.

    2.  10 vel 12 pedum, 7 vitris ad solem contuendum et terrestria quoq. 75 ducatis, ni fallor.

    3.  7 vel 8 p. 5 vitris, ad astra. 70 aureis n. f.

    4.  4 vel 5 pedum eidem usui. 4 vitris. 40 aureis, puto.



    Semidiameter patinae majoris 6 voet min 17/10 duym.

    Semidiam. minoris, 2 61/3/10 duijm°).


    *)  Ce paragraphe est emprunté aux p. 93 - 95 du "boeckje"; manuscrit dont il est question à la p.4 du T. XI.
[...] à la p. 86 du Manuscrit C on trouve encore la desription suivante d'un petit télescope de Wiselius de 3 pouces:

Verkijckertie van Wiselius, van 3 duijm. het voorglas aen wedersijden in een schoteltie van 31/2 duijm radius. het oogglas aen wedersijden op een bol van 61/2/10 van een duijm radius. distantie tusschen beijde glazen 21/2 duijm. opening 34/100 van een duijm.

    De la description il s'ensuit donc que l'objectif, dont l'ouverture mesurait 0,34 pouce, et l'oculaire étaient formés par des lentilles biconvexes symétriques avec rayons de courbure de 31/2 et de 0,65 pouce placées à une distance l'une de l'autre de 21/2 pouce. Ajoutons que cette description est accompagnée d'un petit dessin qui ne fait connaître que la forme extérieure du télescope. Elle doit dater de l'année 1666 d'après le lieu où elle se trouve.

    [ Cf. I, 308: instructions pour l'usage; et XIII, 676: microscope de Wiesel. ]

    °)  Nous ne savons pas à quelles lunettes ces données se rapportent.

[ 599 ] [ v ]

manuscrit avec lignes, cercles

Keffelaers kijcker — 4 voet min 2 duijm.   openingh [2,2 cm]   Hol glas gelijck het mijne.

    Prabablement il s'agit d'une lunette fabriquée par Wiselius mais en possession de Keffelaer.

Verkijcker van Wiselius, van 41/2 voet. van 7 stucken.

tusschen 't oogh en 't eerste glas [6,9 cm].   van het 1te tot het 2de [20,3 cm].
van 't 2de tot het 3de [19,6 cm].   van 't 3de tot het 4de [10,4 cm].

omnia planoconvexa.   voorste openingh [2,1 cm].
foci distantia lentis magnae 21/3 ped.   utrinque convexa aequaliter.

foci distantia van't 1te [10,1 cm].   foci dist.a van't 2de [13,3 cm].
foci distantia van 't 3de [15,5 cm].   foci dist.a van t vierde [10,4 cm].

[ 600 ] [ v ]

§ 2.   1655.

Instruction pour l'usage des lunettes à miroir*).


    Pour veoir les objects prochains il faut allonger la lunette.


    La lunette estant tirée jusques aux cercles marquez sur le fer blanc, elle sera propre pour veoir les objets eloignez, mais pour veoir distinctement ceux qui ne sont qu'a cent pas ou a moindre distance il la faut racourcir de la largeur d'un doigt ou encore d'avantage selon qu'ils seront plus proches.

    Pour regarder a la lune et aux planetes il faut oster le petit miroir, et regarder a travers de la lunette, comme l'on se sert des vulgaires. mais auparavant il sera bon de faire approcher vers l'oeil le verre qui est de ce coste la environ de la largeur d'une paille. La lune requiert aussi la lunette tant soit peu plus longue que les autres planetes et estoiles a cause de sa clartè.


oeil, petit miroir dans telescope *)  [ 264 ]  Huygens a longtemps attaché beaucoup d'importance aux lunettes à miroir [elles donnaient des images droites].

[ 267 ]  ... deux petites figures se rapportant à la partie oculaire d'une lunette à miroir ... 1659, ... 1662.

... speculum ... elliptica forma, longitudine pollicari, e metallo fusum atque accurate expolitum

telescope, 4 lentilles


§ 3°).   1666.

    AB hic paulo major quam foci distantia.
    f  focus communis lentis O et A.
    distantiae AC, CD aequales et singulae duplae Af.
    Convexa A, C, D aequalia.
    DE = Af.


°)  [...] Le système de lentilles est identique à celui de Campani décrit dans le paragraphe qui suit et dans la Prop. V, p. 469-473 du Tome Présent. La figure .. montre comment le champ de vision ne dépend que de l'ouverture de la première des trois lentilles oculaires qui se trouve le plus près de l'objectif; voir le dernier alinéa de la p. 471.

[ Cf. Voyages de Monconys (1666), II, 145: "deux oculaires, dont ils se servent ... avec un miroir ...".]


[ 601-602 ] [ v ]

telescope, 3 lentilles
§ 4.   1668.

Telescopium Jos. Campani ped. 3. poll. 3.


    A amplitudo foraminis ad oculum.
    AB ab initio tubi ad lentem primam ocularem.
    C locus et amplitudo foraminis sine lente.
    D lens secunda.
    E lens tertia, paulo minor reliquis duabus.
    lentes 3 B, D, E, foci distantias omnino aequales habent poll. 1 et 10/12. Pedis Rhenol.
    Objectivum foci distantiam habet 2 ped. 5 poll.
    Ejus dispositio ut focus incidat in punctum F.
    Pars GGG intrat tubum HH, portatque lentem B, quam tenet cochlea K lignea. Ipsaque pars G tenetur cochlea L.
    Tubus M intrat ab altera parte tubum H, portatque ab una parte lentem D, firmatam cochlea buxea N. ab altera parte insertum habet tubulum O, qui portat lentem E, firmatam cochlea P.
    QQ est operculum quod imponitur arcendo pulveri.

cercle


    aperturae objectivi diameter 72/100 poll.


    [ Cf. la lettre de 11 mai 1668 au frère Constantijn, VI, 213-4.]


§ 5.   1673.

Grandeur des objets visibles dans la lune
avec une lunette de 60 pieds.


    de 60 pieds ouverture de 6 p. 8 l. 240 fois.

    fait 60 pieds ouverture de 4 p. 200 fois avec un oculaire de 3 3/5 pouce. fait voir le diam. de la lune de 100 degr. puisqu'elle est d'un 1/2 degr. c'est a dire 500 lieues d'allemagne sous l'angle de 100 degr. ou 5 lieues sous 1 degr. ou 1 lieue sous 12 min.

    1 degrè est la 1/57 partie de sa distance de l'oeuil donc a la distance de 57 pouces, c'est pres de 5 pieds, l'on verra un rond d'un pouce de diametre de mesme qu'une tasche de la lune qui a 5 lieues de diametre. Et 2 2/5 lignes, a cette mesme distance de 5 pieds, comme une chose dans la lune de l'estendue de 1 lieue. Et une chose de 1/2 lieue, comme seroit la ville de Paris, comme 11/5 lignes a la distance de 5 pieds.

1800
30

  lieues le diam. de la terre
54000
3000
  lieues a la lune.         3000 verges.

162000000

[ ... ]


[ 607 ] [ v ]

§ 7.   1683.

Oculaire d'une lunette de Huygens
qui se trouve à l'Observatoire de Leyde.
*)


oculaire, 3 lentilles


    La lunette en question porte un objectif sur lequel Huygens écrivit, avec un diamant, sur l'un des côté sa signature caractéristique
Chr. Hugenius f.     et sur l'autre:    Ped. 12 Opt.

Le tube en fer blanc est composé de 5 pièces, entrant l'une dans l'autre, sans compter l'oculaire terrestre qui contient trois lentilles, disposées d'après les indications données dans la Prop. V, p. 469.

    La figure ci-jointe fait connaître en détail la disposition de cet oculaire, qui nous semble être identique avec celui qui est mentionné dans les lettres échangées par les frères Huygens en mars et avril 1683; voir les pp. 411, 412, 415, 416, 417, 419 et 420 du T. VIII.

    On distingue dans la figure le tube A d'une longueur de 400 mm, dans lequel se trouve du côté de l'objectif un tube B contenant deux lentilles biconvexes C et D de 38 et de 40 mm de diamètre, ayant des distances focales de 104 et de 106 mm, et du côté de l'oeil un tube E contenant la lentille biconvexe F ayant un diamètre de 38 mm et une distance focale de 77 mm. [...]

    [ CD = 212 mm (max.),  fC + fD = 210 mm;   DF = 187 mm (max.),  fD + fF = 183 mm. ]

    En écartant le tube B on peut obtenir une lunette astronomique avec une seule lentille oculaire, donnant le même grossissement.

    [...]   F. Kaiser, 'Iets over de kijkers van de gebroeders Christiaan en Constantyn Huygens', dans les "Verslagen en Mededeelingen van het Koninklijk Nederlandsch Instituut" de l'année 1846.


    [ *)  Museum Boerhaave, id. V09196.]
    [ Peter Louwman, 'Christiaan Huygens and his telescopes', in Proceedings of the International Conference TITAN, ESA 2004.]

[ 608 ] [ v ]

§ 8.   1683.

Sur une lunette de Coveri.*)

cercle
    25 mars   Vu une lunette de 6 pieds 10 pouc. de Stefano Coueri a Livorno à 4 verres. l'ouverture de l'objectif estoit celle cy scavoir d'un pouce, et 1/2 ligne. la distance du foier des oculaires depuis le milieu du verre, 2 pouces 4/10. l'ouverture du diaphragme 101/2 ligne. la grandeur des oculaires presque la moitie de leur distance de foier.

cercle, lignes


*)  On peut consulter les pp. 415 et 420 du T. VIII ...

[ 609 ] [ v ]

§ 9.   1684.

Manière d'observer les satellites de Saturne
et d'autres petites étoiles.


    Ad comites Saturni aliasque minimas stellulas conspiciendas posset apertura telescopij multo amplior solita usurpari, quia enim tantum ut puncta apparent istae stellulae nihil prodest earum diametros amplificari telescopio, sed oportet ut quanta possunt luce clarescant. Ideo augeatur apertura vel ad duplum solitae latitudinem, simulque lens ocularis assumatur dupla majori foci distantia. Sic fiet ut stellulae istae quadruplo clariores appareant, et tamen aeque distinctae seu terminatae. Sane duplo minus amplificabuntur; sed hoc nihil hic refert. Hac ratione possemus aucta apertura in telescopio 30 pedum, satellites Saturnios aeque ac nunc 120 pedes longo intueri, quia in quadrupla longitudine dupla tantum adhibetur aperturae diameter [<]. Unde patet eandem tunc fore in telescopio 30 ped. quae alias 120 pedali convenit [<].


[ 610 ] [ v ]

2 telescopes     CF, cf sint aequales foci distantiae. Aperturae AC, ac inaequales.

    Cum aberrationes [<] extremorum radiorum FQ, fq sint inter se ut semidiam.i aperturarum AC, ac. nam BF, bf sunt aequales, (ut patet ex ijs quae pag. sequ. dicta sunt [621]) sicut autem FQ ad fq ita debeat esse FD ad fd, seu FP ad fp, ut fiant anguli aequales FDQ, fdq; unde aeque perfecta terminatio consequitur; Ergo sicut AC ad ac, ita debet esse FP ad fp quae sunt ocularium lentium foci distantiae.

    Parandae igitur lentes 20 vel 30 pedum sed tam amplae ut possint aperturas habere 4 9/10 et 6 pollicum. Sunt enim expeditiora ad usum breviora telescopia.

    Ut ne noceat Saturni claritas, potest virgula papyracea per mediam lentem ocularem, vel potius in foco lentis majoris apponi quae Saturni corpus tegat, dum satellites quaeruntur.



    Videri posset sexdecuplo clariora omnia apparitura [<], quia imagines ad quadruplo minus spatium arctantur in fundo oculi, et hoc ita erit, praeterquam in comitibus Planetarum et stellis fixis quia cum tantum velut puncta sint in oculo earum imagines telescopio utroque visae, unice attendendum est quantum lucis colligatur ad ista puncta illustranda. quanto enim plus colligitur tanto melius cernentur hujusmodi stellulae, nec refert fere qualis sit lens ocularis.

[ ... ]


[ 617 ] [ v ]

courbure
§ 14.   1692.

[...]

Causa curvaturae.

    Partes rei visae quae prope axem sunt minus augentur quam quae remotiores ab eo; quod fit ex aberratione lentium.

    CA augetur 1/18 sui, ut A sit in R.

    CP augetur 1/36 sui, ut P sit in Q.

    Ergo AP curvatur in RQ.




Home | Huygens | XIII | De telescopijs, Appendix VI (top) | App. X